Suite aux expériences culimaires de mon père, j'ai décidé d'essayer à mon tour le TOFU...

Fichier:Tofu-beijingchina.jpg
photo piquée chez Wikipédia


Pleine de doutes quand au résultat final, ne connaissant pas du tout cet ingrédient, et surtout quand à la réaction de Lom, c'est pour quoi je ne lui ai rien dit avec qu'il y goûte... mais avec prise de risque assez faible en choisissant une recette assez parfumée pour atténuer l'éventuel goût de la chose.

J'ai essayé de goûter cru, et en fait, ben, j'ai pas trouvé de goût particulier, mais c'est la texture qui m'a un peu refoulée... (un peu mozzarella mais en très ferme)

Mais j'étais lancée, et comme j'avais trouvé une recette qui me faisait envie et surtout à qui les fonds de placards suffisaient, c'était parti! En prenant bien soin de dissimuler l'ingrédient mystère aux regards indiscrets de Lom, car quand il s'agit de nourriture sa vue devient brusquement celle de Lyncée*.

* Petite parenthèse mythologique:
Avoir des yeux de Lynx, ce n'est pas avoir les yeux dudit fauve, c'est une référence à Lyncée!
Dans la myhologie grecque, dans la quête de la Toison d'Or avec Jason, 56 hommes furent embarqués dans l'équipage de l'Argo, et ils avaient chacun un don particulier, celui de Lyncée étant de pouvoir voir à travers les murs.
N'est-ce point agréable de percer à jour l'origine de cette expression très usitée dont la plupart se méprend sur l'origine?
Je sens que des tas de questions vous effleurent... mais alors, et toutes ces expressions animalières, manger comme un cochon, avoir des yeux de merlan frit, avoir une faim de loup, ... mais une seule question retient mon attention: qu'est-ce qu'on mange?


Et bien la recette que j'ai trouvée est quelquepart sur le net, je ferai une mise à jour dès que je retrouverai où... ici!

En gros, il vous faut:

- un peu d'huile d'olive
- un oignon émincé (j'avais qu'une moitié)
- du curry selon votre goût
- du tofu nature coupé en dés (50g par personne chez moi)
- du lait de coco (compter 10-15cl par personne)
- des raisins secs blonds si vous en avez (moi pas)

Et pour accompagner, en quantité selon l'appétit:
brocolis
riz complet
du gomasio (j'en ai parlé là)

Eventuellement préparer le gomasio.
Cuire le brocolis à la vapeur.
Cuire le riz.
Faire revenir l'oignon saupoudré du curry dans l'huile d'olive, quelques minutes, puis ajouter le tofu pour le faire dorer pendant 5 minutes.
Baisser à feu doux, et ajouter le lait de coco, faire réduire pendant 5 minutes.
Disposer dans les assiettes, avec le riz et le brocolis, et saupoudrer de gomasio.
Bon appétit!

Verdict du chef:
Attention à ne pas mettre trop d'huile d'olive en début de recette!
C'est quoi le goût du tofu en fait?
Et la texture... pour le moins inhabituelle... et avec du poulet, ça serait bon non?
Le gomasio en fait j'aime pas trop, mais ça relève bien... moins grillé j'apprécierai plus!
Bon, c'est bon hein?

Verdict de Lom:
Tout pareil.
Entièrement d'accord.
C'est très bon.

(D'ailleurs il n'y a pas de photo du résultat final, c'est bon signe...)

Moralité de l'histoire:
Voilà Mesdames le secret pour n'avoir que des compliments quand vous réalisez des recettes pour le moins hasardeuses quand à leur appréciation par votre moitié:


Ne cuisinez que très rarement, ou alors, quand il le faut, des pâtes au beurre un peu trop cuites, ou des lentilles encore à demi crues, ou des légumes un peu brûlés....

Et quand vous vous lancerez dans une recette associant plus de deux ingrédients, votre succès sera le plus total, même si le résultat n'est que médiocre...

Là par exemple, j'ai utilisé du lait de coco, sachant que Lom n'est pas adepte du sucré-salé... Je n'ai pas mis les raisins secs blonds comme dans la recette initiale, non parce qu'il n'aime pas ça, mais parce que je n'en avais pas, il ne faut pas hésiter à faire du rentre-dedans.
J'ai aussi utilisé du tofu, ingédient inconnu pour Lom et moi, et qu'il n'aurait jamais voulu découvrir si je lui avais annoncé mon intention... Lom est un aventurier, cela va sans dire, et encore moins dans son assiette, on rigole pas avec ça.

Voilà. C'est tout bête.


Et gratifiant pour les jours où on sort les casseroles.




A force j'aurai presque envie de cuisiner plus souvent.





Nan c'est une blague. Tu y as cru Lom hein?